Alexandre David (1989; Montréal, Canada) est un compositeur, interprète, pédagogue et présentateur radio québécois. Sa musique aborde la transdisciplinarité, la sociologie et la sémiologie musicale, souvent en collaboration proche avec des artistes d’origines diverses. Fasciné par la traduction et la transformation de sources extramusicales vers le médium sonore, il s’intéresse à la perception des auditrice·teur·s face aux objets musicaux et aux sens qu’il est possible de leur donner.

Son catalogue inclut plus d’une quarantaine d’œuvres pour orchestre symphonique, ensemble de chambre, chœur, soliste et gamelan. Décrite comme étant foisonnante, imagée et virtuose, sa musique a été interprétée au Canada, aux États-Unis, en Corée du Sud ainsi qu’en Croatie. Il a notamment collaboré avec l’Orchestre Métropolitain (dir. Jean-François Rivest), l’Orchestre de la Francophonie (dir. Jean-Philippe Tremblay), le Atlantic Music Festival Orchestra (dir. Deanna Tham), le Nouvel Ensemble Moderne (dir. Fabián Panisello), le Land’s End Ensemble, l’ensemble Paramirabo, l’ensemble Mise-en (dir. Moon Young Ha), Projet ISO, Instruments of Happiness, l’ensemble Arkea (dir. Dina Gilbert), l’ensemble Choros, l’ensemble Giri Kedaton (dir. Dewa Made Suparta), l’Ensemble de saxophones de Montréal, l’ensemble Kô (dir. Tiphaine Legrand) ainsi qu’avec les solistes Philippe Prud’homme, Claudine Ledoux, Julie Trudeau, Christopher Goddard et Jean-Guy Boisvert.

En 2015, sa pièce La grande Rapa gagne le premier prix au Land’s End Ensemble Composers Competition. En 2016, sa pièce Le silence qui suit remporte à la fois le prix du concours de composition de l’Ensemble Choros ainsi que le deuxième prix du concours de composition de l’Ensemble Prisme. En 2017, il est finaliste au Concours Accès/Arkea, lors duquel son œuvre qui fuit… est créée. L’œuvre collective De Natura Sonorum, à laquelle il a contribué avec quatre compositrice·teur·s, est finaliste pour les prix Opus 2018 ainsi que pour l’édition 2018 du Prix collégien de musique contemporaine. Cette même année, il gagne le concours de composition de l’Ensemble de saxophones de Montréal pour lequel il écrit l’œuvre Seokgamoni Bul présentée lors du 18th World Saxophone Congress à Zagreb, en Croatie. Il est récipiendaire de nombreuses bourses de du Conseil des arts du Canada ainsi que du Conseil des arts et lettres du Québec.

Alexandre David a participé à plusieurs formations dont le Soundstreams Emerging Composers Workshop (Toronto, ON, Canada), le Waterloo Regional Contemporary Music Sessions (Waterloo, ON, Canada), le Atlantic Music Festival (Waterville, ME, États-Unis), Orford Musique (Orford, QC, Canada), Incubating 001 (Séoul, Corée du Sud) ainsi qu’à des résidences au centre Playa, à la Fondation pour les arts Brush Creek et prochainement à Hellerau – Europäisches Zentrum der Künste Dresden (Dresde, Allemagne).

Il est actuellement animateur à l’émission Pulsar, une émission radiophonique présentant des musiques nouvelles d’ici et d’ailleurs. Alexandre David enseigne la musique balinaise à l’Université de Montréal dans le cadre de l’atelier de gamelan. Il détient une maîtrise en composition de l’Université de Montréal où il a étudié avec François-Hugues Leclair et Denis Gougeon. À travers ses diverses formations, il a bénéficié du mentorat des compositrice·teur·s James Rolfe, David Lang, Edith Canat de Chizy, Ana Sokolovic, Jean Lesage et Nils Vigeland.